Pour la Battle Food #53, Sandrine, du blog Le Dessert c’est pour moi nous a lancé un défi coloré en nous demandant de cuisiner un fruit de couleur rouge. Tout de suite, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à une recette que j’adore ET à une série que j’ai vu il y a peu (une pierre, deux coups : c’est parti pour un article !)

La Battle Food ?

Il s’agit d’un concours de recettes de cuisine. Chaque mois, un parrain ou une marraine est désigné(e) par celui ou celle de l’édition précédente. Cette personne choisit un nouveau thème, et, lorsque les recettes sont publiées, est ensuite chargée de déterminer le gagnant… qui choisira le thème du mois suivant, et ainsi de suite.
Le principe est simple : chaque mois, un thème & une date à laquelle tout le monde doit poster sa recette.

Ce mois-ci, le thème a donc été choisi par Sandrine du blog Le Dessert c’est pour moi (qui a elle-même été nominée le mois dernier par Kelly de My Pastry Addiction).

Mon inspiration : Santa Clarita Diet

Lorsque je lis « la vie en rouge », deux images me viennent à l’esprit : la pomme d’amour (merci, Le Meilleur Pâtissier !) et… le sang. Qui dit sang, dit une série que j’ai regardé il y a peu et que j’ai trouvé assez sympathique, bien que loin d’être mémorable : Santa Clarita Diet. S’il y a bien une chose que j’ai beaucoup apprécié dans cette série TV sortie en début d’année sur Netflix, c’est l’humour qui peut parfois aller très loin (et j’adore ça).

Le pitch en 10 secondes : imaginez-vous dans une ambiance à la Wisteria Lane (Desperate Housewives). Nous suivons l’histoire d’une famille dont la mère… décède brutalement d’une manière absolument dégoûtante et épique à la fois, et ressuscite… en zombie. Alors, on n’est loin de l’image habituelle des zombies, à moitié décharnés. Son apparence est tout à fait normale. Le seul problème, c’est qu’elle ne peut plus manger que de la chair humaine. La famille s’organise alors pour lui en fournir !

Et c’est là qu’intervient ma source d’inspiration pour cette recette ! En effet, une manière assez discrète de se nourrir de chair humaine est d’en faire… des smoothies, qu’elle peut siroter au nez et à la barbe de ses voisins, en pleine rue, sans éveiller l’ombre d’un soupçon !

Ma recette : le GASPACHOOOO (avec l’accent espagnol)

Et ce fameux smoothie, il ressemble tout de même énormément à du gaspacho ! Et le gaspacho, j’adore ça ! De manière générale, j’adore la soupe, j’en mange plusieurs fois par semaine, hiver comme été, qu’elle soit chaude ou froide. Mais, le plus souvent, je ne prépare pas moi-même mon gaspacho, pour une très bonne raison : la marque Alvalle a une excellente recette, contenant exclusivement des ingrédients identifiables, et je n’ai jamais réussi à faire mieux à la maison. Donc, si je raisonne en termes de « retour sur investissement » : mieux vaut acheter une bouteille de gaspacho que de passer un temps fou à faire moins bien !
Du coup, je ne voulais pas vous proposer un banal gaspacho. Comme d’habitude, j’ai « pimpé » ma recette avec un sublimissime paprika fumé (trouvé dans un magasin proposant des produits du monde), ainsi que de l’ail rôti au four, bien plus doux que de l’ail cru (attention : l’essayer, c’est l’adopter. Je me suis fait une tartine ail rôti/brandade de morue, et c’était divin !). De plus, le paprika fumé donne comme un petit goût lointain de chorizo, donnant l’illusion (je trouve) que le gaspacho contient de la viande, ce qui cadre parfaitement avec ma référence de « smoothie cannibale »*.
*Je me rends bien compte que ma référence au cannibalisme n’est absolument pas appétissante. Mais elle me fait beaucoup rire 😀

Le paprika fumé. Ingrédient : du paprika, de la fumée, et c’est tout !


L’ail rôti. En passe de devenir un de mes classiques.


Pour cette recette, j’ai utilisé le Thermomix, puisqu’il reste le grand vainqueur du mixage de soupes, toutes catégories confondues. Si vous n’en n’avez pas, un blender ou, mieux, un mixer plongeant, feront très bien l’affaire !
Trève de blabla, je vous donne tout de suite ma recette !

Recette du gaspacho à l’ail rôti et au paprika fumé

Pour 2 litres de soupe

Ingrédients

Les légumes, ils en font du Gaspachooooooo *publicité-addict*
  • 1 kg de tomates
  • 1 oignon
  • 1 poivron rouge
  • 1/2 concombre
  • 120 g de pain
  • 5 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre (normalement, de Xerès. Pour moi, du cidre !)
  • 2 cuillères à café de sucre
  • 4 gousses d’ail rôti (les gros amateurs d’ail peuvent mettre 6 gousses, et les plus frileux, 2 gousses)
  • 300 g d’eau
  • le jus d’un citron
  • 1 cuillère à café rase de paprika fumé
  • 10 feuilles de basilic
  • sel, poivre

Instructions

Ail rôti
  1. Préchauffez votre four à 160°C (thermostat 5-6).
  2. Enlevez la première peau d’une tête d’ail, pour obtenir des gousses d’ail en chemise (chaque gousse d’ail garde sa peau).
  3. Disposez les gousses d’ail dans un petit plat allant au four, arrosez d’une cuillère à soupe d’huile d’olive, et mélangez bien pour enrober chaque gousse d’huile.
  4. Enfournez 30 minutes.
  5. Laissez refroidir.
 
Gaspacho
  1. Faites tremper le pain en morceaux dans l’eau.
  2. Dans le Thermomix, mettez le pain et l’eau, l’huile, le vinaigre, le paprika fumé, le sucre, et mixez 30 s / vitesse 5.
  3. Ajoutez les légumes en morceau (vous pouvez peler les tomates et le poivron pour qu’ils soient plus digestes), les gousses d’ail rôti, le basilic et mixez 30 s / vitesse 5 puis 2 mn / vitesse 10 (attention : j’ai dû enlever une louche de liquide de mon TM31 car il était trop rempli et débordait à vitesse 10).
  4. Ajoutez le jus de citron, et assaisonnez de sel et poivre selon votre goût.
  5. Mettez votre gaspacho au frais au moins 2 heures avant de servir !
Liste des participants :
Avatar Boeuf Karotte

Ne manquez aucun article !

Recevez les actualités de Boeuf Karotte par e-mail.

Pour valider votre inscription, suivez les instructions présentes dans l'e-mail que vous venez de recevoir. Merci et à très bientôt :)